Comment hiverner sa piscine enterrée

Comment hiverner sa piscine enterrée

Les piscines enterrées sont les modèles les plus répandus en France, et sont très appréciées pour leur capacité à être personnalisables à la conception et la mise en place. Mais avec l’arrivée de l’hiver, toute activité autour de la piscine doit être interrompue, et cela implique également son hivernage. Afin de conserver l’état et les équipements de la piscine, il est important de suivre quelques étapes importantes, pour permettre au bassin de rester intact et opérationnel au retour du printemps. Toutes les piscines ne suivent pas forcément les mêmes procédures d’hivernage, et si on possède une piscine enterrée, il est indispensable de connaître toutes les méthodes nécessaires pour effectuer cette opération.

Des accessoires d’hivernage nécessaires à prévoir

La réalisation de l’hivernage d’une piscine enterrée nécessite l’utilisation de quelques accessoires utiles, car ils peuvent aussi conditionner la qualité de cette procédure. Par exemple, lors de la période de gel, il est important de compenser la pression de la glace. Pour ce faire, on utilise généralement des gizmos qui doivent être installés au niveau des skimmers. Afin de préserver certains équipements tels que la bonde de fond ou les conduits de refoulement, on peut aussi utiliser des bouchons d’hivernage. Un ensemble de flotteur d'hivernage pour piscine peut aussi être indispensable pour augmenter le volume d’eau et alléger la pression de la glace. Pour plus d’efficacité, les spécialistes recommandent de les mettre en diagonale.

Deux types d’hivernage à considérer

Piscine enterrée ou pas, on doit aussi savoir quel type d’hivernage adopter afin de mieux conserver la piscine. Il faut savoir qu’on distingue deux types d’hivernage : passif et actif. Le premier requiert l’arrêt intégral des différents systèmes de traitement d’eau. C’est une option qui s’adresse particulièrement aux bassins installés dans les régions où l’hiver est spécialement rude. Quant à l’hivernage actif, l’usine de traitement doit être activée tous les jours, au moins pendant 3 heures. C’est une méthode qui est adaptée à toutes les piscines qui se trouvent dans les régions où le froid de l’hiver est moins influent, et aussi pratique pour remettre rapidement la piscine en marche au retour du beau temps.

Le moment idéal pour effectuer cet hivernage

Pour ne pas prendre du retard dans la réalisation de cette procédure d’hivernage pour sa piscine enterrée, il faut prévoir cette opération dès l’automne. On préconise souvent de lancer ce processus une fois que la température de l’eau du bassin passe en dessous des 11°C. De plus, lorsque cette chute se poursuit à un rythme constant, on doit rester vigilant quant à l’influence du gel sur les différents équipements. Et c’est justement pour cette raison qu’on doit tenir compte des différents accessoires cités ci-dessus, avant de couvrir le tout avec une bâche. Par contre, vider l’eau du bassin n’est pas du tout conseiller, car cela risque de réduire considérablement la durée de vie de la piscine.